Pas de changement

Ligne 13Parfois, j’ai cette certitude : il ne faudrait pas grand-chose pour que Paris ne disparaisse vraiment. Nous ne l’oublierions pas, nous continuerions d’en parler. Mais Paris ne serait plus là. Ni ailleurs, d’ailleurs. J’y penserai tout à l’heure quand je prendrai le métropolitain. Pour l’instant, c’est le plan. Et l’itinéraire. Direct de Montparnasse à Miromesnil. C’est une certaine tristesse qui me gagne alors de ne devoir faire aucun changement. La ligne 13 toute seule pour unique trajet.

Je regarde cette ligne à peine courbe, turquoise, quelque chose de l’eau sous laquelle elle passera d’une rive à l’autre. J’aurai la tête sous l’eau plus que six pieds sous terre. J’y penserai tout à l’heure dans le métropolitain, à la ville souterrain, à l’irréalité sublunaire, au fait de se déplacer sans cesse. Je penserai à autre chose aussi. À la couleur PANTONE ® 15-5519 Turquoise à l’image de cette ligne devant mes yeux à l’écran.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Littérature

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s