Versions, § 38. Commentaire avec un fantôme.

Toutefois, ce que Bertrand Russell ne dit pas dans le passage de son autobiographie où il relate cet échange, c’est qu’à ce moment précis, Ludwig Wittgenstein est un fantôme qui lui rend visite. Cela, en effet, un esprit rationaliste comme le sien ne pouvait l’admettre. Or qui, si ce n’est un spectre, peut bien accorder autant d’importance à la logique et aux péchés ?

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Littérature

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s