Versions, § 41. Bruit blanc.

« Qui dira l’étendue sans limites de toutes nos pages blanches, de toutes nos phrases blanches, blanches comme le bruit ? ». Telle était la question qu’encore musicien, Carl de Nemidoff se posa en commençant son journal. Et il ignorait tout à fait quelle serait la longueur de l’étendue désertée qu’il était sur le point de traverser.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Littérature

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s