Versions, § 43. Récit de voyage avec une épouse.

À Gênes, au Cimitero di Staglieno, là où Constance Mary, l’épouse d’Oscar Wilde, est inhumée, ce qui attire l’attention du voyageur distrait, c’est l’espace autour du petit enclos qui encadre la tombe. Comme si, dans ce vide, la ville avait voulu conserver la trace de son impossible fuite.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Littérature

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s