Versions, § 51. Journal de Carl de Nemidoff (1)

À la date du 9 août, on peut lire ces quelques lignes dans le journal de Carl de Nemidoff : « Voilà des semaines que je ne suis pas sorti de chez moi ; et ce vide autour de moi, s’il ne me fait pas disparaître, produit toutefois une image si différente de tout (y compris de ce que je pensais être), que je pourrais m’effacer progressivement jusqu’à n’être plus qu’une trace parmi d’autres. La trace d’un passage plus ou moins certain, ou du passage de quelque chose, il y a longtemps, quelque chose qui m’aurait précédé et que je ne pourrais pas exactement appeler “moi”. »

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Littérature

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s