Versions, § 68. Réparer les choses cassées.

À force de contempler la possibilité de ne plus jamais écrire une seule ligne, il avait fini par remplir des pages entières, longues, alourdies par le poids de la prose et pleines à en craquer de toute sorte de considérations sur l’écriture, ainsi que son impossibilité, évidemment son impossibilité, jusqu’à ce qu’un jour, enfin, il se souvienne qu’il y avait bien longtemps qu’il n’était pas sorti faire un tour.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Littérature

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s