Versions, § 73. Vie d’Elizabeth Sotomayor (6)

Devant la possibilité que l’existence tout entière soit un échec, si Elizabeth Sotomayor ne pouvait pas demeurer tout à fait de marbre, au moins parvenait-elle à afficher la plus parfaite indifférence parce que, précisément, pensait-elle, il n’y a peut-être pas de différence essentielle entre la réussite et l’échec.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Littérature

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s