Versions, § 77. Le souci des choses.

Oui, nous aimerions passer le temps à regarder les choses passer, simplement passer sans nous soucier de rien sinon de ces choses qui passent. Mais je crains que désormais, les choses se soucient trop de nous pour que nous puissions encore vivre ainsi, en observant tranquillement les choses comme elles passent, indifférentes à ce que nous faisons.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Littérature

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s