Versions, § 99. Osvaldo Scaremberg et moi.

Toute la bizarrerie de cette histoire — et c’est parce que j’en avais conscience que je me sentais aussi mal à l’aise — tient en cela que le rejet de la théorie peut lui-même passer pour une théorie. C’est d’ailleurs généralement ainsi qu’on résout les problèmes dans le monde académique. Dans ce monde-ci, cependant, quelque chose résistait à la réfutation, quelque chose qui ne trouvait à s’exprimer qu’en la personne d’Osvaldo Scaremberg, dans une personnalité semblable à la mienne, mais sur laquelle j’avais une sorte d’influence externe, et réciproquement. Je pourrais formuler les choses ainsi : c’était moi et j’étais lui, et bien qu’on ne pût pas réduire ces deux phrases à une seule sans en perdre le sens, le sens qu’elles exprimaient était le même.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Littérature

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s