Versions, § 101. Sur le désintéressement.

Pour être réellement moi-même, c’est ce que je m’étais dit après mon altercation avec Osvaldo Scaremberg, il faudrait ne m’intéresser à rien et résister naturellement à toutes les sollicitations extérieures afin de déployer ma seule volonté dans le monde. Néanmoins, c’est l’objection que j’émis à cette idée, me désintéressant de tout, je ne verrais certainement plus pourquoi il faudrait que je m’intéressasse à quelque chose d’aussi dépourvu d’intérêt que moi-même.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Littérature

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s