Versions, § 128. Vie d’Elizabeth Sotomayor (11)

« Tant que nous chercherons à répondre à des questions qui n’ont pas de sens, avait dit Elizabeth Sotomayor le regard vidé par la fatigue, parce que nous imaginons une structure a priori qui reste toujours à découvrir, ou une écriture écrite avant que quiconque ne l’ait écrite, ou bien autre chose encore, qui nous échappe, nous obtiendrons des réponses du même ordre — dépourvues de signification. Or, et c’est là que le bât blesse, nos vies s’en ressentent toujours, jusqu’à la destruction, même, parfois. »

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Littérature

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s