Versions, § 139. Traité des phénomènes étiques.

Nous négligeons toujours les détails, les phénomènes étiques et autres apparitions futiles, sans doute parce qu’ils nous semblent inutiles, certes, mais par-dessus tout, je suis en mesure de le dire, parce que nous avons affaire là à des forces qui ont le pouvoir de faire dévier les trajectoires et de donner lieu à des événements imprévisibles et, pour cette raison même, passionnants. Nous préférons, au contraire, l’absence de passion, le confort douillet d’une vie réglée par la répétition des mêmes gestes, des mêmes agissements, et des mêmes occasions manquées. Aussi, fréquemment, déclarons-nous que l’aventure, c’est fini ; et nous y croyons.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Littérature

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s