Versions, § 164. Animal éphémère.

Cet animal dans le ciel est un éclair dont le dessein éphémère évoque l’ancienne et évidente imposture de la vue. Mais nous, qui valons mieux que cela, et qui le savons, nous, dont la science nous porte au-delà, si nous choisissons une autre voie, est-ce que nous préférons l’ignorance ou que nos raisons sont — comment dirais-je, moi ? — plus aériennes ?

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Littérature

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s