Versions, § 189. Femme bleue.

Durant toute la période que mes entretiens avec Vadim Blanc ont duré, je n’ai pas rêvé une seule fois de lui alors même que, je m’en souviens, j’avais été excessivement angoissé à l’idée de le rencontrer. Non, dans mes rêves, je ne voyais jamais qu’une femme : parfois, j’aurais pu la prendre pour une île au milieu d’une grande étendue bleue, car l’endroit où elle se trouvait me semblait infini. Mais à d’autres moments, ce même espace me paraissait très limité. La première nuit que je rêvai d’elle, je voulus l’approcher, mais je n’y parvins pas.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Littérature

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s