est-il besoin de se lever encore ?

46

Et clore un matin la liste des choses inachevées.
Celles qui sont restées lettres mortes
celles prononcées
vaines paroles en l’air.
Et comme il ne restera rien de nous
à peine des traces fugaces
— jamais des fulgurances —
— une date ou deux
tout au plus —
puisque c’est ce que tu penses —
est-il besoin de se lever encore ?
Tu voudrais saisir en une image
tout ce qui vaut que l’on s’élance
— le silence.
Le silence peut-être
ou l’horizon
ou ce que l’on croit apercevoir au loin
qui échappe
et n’est jamais à la portée d’une main.
Tu hausses les épaules.
Est-il besoin de se lever encore ?

(*) Texte écrit pour ||||.
|||| = Guillaume Collet : machines \ Emmanuel Boeuf : guitares \ Jérôme Orsoni : textes

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Littérature, Musique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s