je peux fermer les yeux

je peux fermer les yeux

je peux fermer les yeux je peux aussi attendre que le mouvement s’arrête l’espace d’un instant hier n’a pas de nom propre mais marque simplement la succession de ce qui s’efforce à l’oubli ou à la fin de quoi nous nous efforçons je peux fermer les yeux et à présent je vois un autre soleil ce ne sont pas ces sons là que j’entends mais d’autres qui ne remontent jamais mais toujours semblent flotter je ne dirais pas dans l’espace de chaque instant non je dirais parfois je peux fermer les yeux

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Littérature, Photographie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s