Questions sans réponse

IMG_3064

« Fait-il bien ou mal ? se demandait Pierre. S’agit-il de moi, c’est bien ; dans le cas d’un autre voyageur ce serait mal. Et quant à lui, il ne peut se conduire autrement parce qu’il n’a rien à manger. Il racontait qu’un officier l’avait battu parce qu’il ne lui donnait pas de chevaux, et l’officier l’a battu parce qu’il était obligé de se hâter. Et moi j’ai tiré sur Dolokhov parce que je me suis considéré comme offensé, et on a exécuté Louis XVI parce qu’on le considérait comme un criminel, et un peu plus tard on a tué pour des raisons quelconques ceux qui l’avaient exécuté. Qu’est-ce qui est mal ? Qu’est-ce qui est bien ? Que doit-on aimer ? Que doit-on détester ? Pourquoi vivre ? Et que suis-je, moi ? Qu’est-ce que la vie ? Qu’est-ce que la mort ? Quelle force gouverne tout ? »
Et il n’y avait de réponse à aucune de ces questions, sauf une réponse illogique et qui ne répondait nullement à ces questions. Cette réponse était : « Tu mourras et tout sera fini. Tu mourras et tu sauras tout, ou bien tu cesseras d’interroger. » Mais mourir aussi était effrayant.

Léon Tolstoï, La guerre et la paix, traduction de Boris de Schlœzer

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Lire, Littérature

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s