Journal de Paris (1.2.16)

À peine plus que rien. Pas la moindre envie. Pas la moindre idée. Comme une journée qu’il vaudrait mieux passer au lit — à dormir. Par manière de réaction, je m’encanaille en lisant Les racines du mal de Maurice G. Dantec. Je suis surpris par l’apparition d’un narrateur à la première personne vers le chapitre 6 de la première partie. Je ne sais pas si je n’avais pas fait attention à lui avant, s’il s’était déjà affirmé mais que je ne m’en étais tout simplement pas aperçu dans la mesure où tout me semblait écrit à la troisième personne par un narrateur externe en quelque sorte, ou si c’est vraiment à ce moment-là qu’il apparaît. Je ne sais pas trop quoi en penser. Peut-être est-ce une bonne idée, après tout. Peut-être, oui, mais je ne peux pas m’empêcher de penser que l’auteur fait alors semblant, qu’il cherche un prétexte pour apparaître en tant qu’auteur et que, ne le trouvant pas, il est contraint de glisser comme en passant : « en vue d’écrire ce livre », pour être présent malgré une absence qui ne serait pas incohérente, mais au contraire logique (logique, c’est-à-dire : par rapport à la nature même du récit, délirant, mais aussi très factuel, précis, pris dans une exigence d’objectivité, pour ainsi dire). Or ceci me semble forcé, déplacé, même. Pourquoi le dire si tard ? J’ai l’impression qu’il faut le dire d’emblée ou qu’il ne faut pas le dire du tout. L’idée que l’auteur pourrait ne pas écrire ce livre est une idée intéressante, non ? Qu’il n’écrit pas du tout, même. Qu’il n’écrit pas ce livre qu’on est en train de lire, mais que le livre s’écrit par lui. (N’est-ce pas — dans un genre tout à fait différent — ce qui se passe dans Pedro Mayr ?)

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Littérature

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s