Archives de Tag: donné

Journal de Paris (1.3.16)

Dans le rêve que j’ai fait cette nuit, j’observais une star internationale (un genre de multinationale unipersonnelle de l’entertainment) expliquer au bon peuple assemblé en admiration devant lui qu’il fallait sauver la planète. Tout le monde savait, ou (plus exactement) tout le monde aurait pu savoir, qu’il ne se déplaçait qu’en jet privé payé par ce même bon peuple en pâmoison, mais cela n’intéressait personne ; tout le monde voulait se souvenir de ce film dans lequel il était beau, et jeune, et qui les avait fait rêver alors qu’ils étaient encore adolescents (c’était il y a longtemps). Ainsi, rien que pour ses beaux yeux, ils voulurent sauver la planète. Mais au moment de décider par où commencer, il leur fallut admettre qu’ils n’en avaient pas la moindre idée.

\\\\\\\
La question du sens de la vie est la seule question métaphysique : à supporter, à assumer, et à transformer.

Celui qui ne souhaite pas vivre ne révolutionnera jamais rien.

Rien n’est donné. Rien n’est écrit. Rien n’est révélé. Ne t’attends pas à une signification a priori ou a posteriori.

(NdlCR, 24-26)

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Littérature

Journal de Paris (28.2.16)

En mon for intérieur, j’ai passé une partie de la matinée à examiner une idée qui me semble inavouable publiquement. Elle exprime à sa façon passablement étriquée et égoïste le désir d’une morale qui, bien que cruelle, soit aussi plus juste vis-à-vis de soi-même dans la mesure où elle fait table rase des faux-semblants qui pourrissent l’existence en la recouvrant d’une pellicule toujours plus épaisse d’inutiles mensonges (inutiles parce que mensonges-là n’inventent rien, mais ne font que travestir les événements tout en prétendant les présenter tels qu’ils sont en réalité). Ensuite, j’en ai parlé à Nelly, et je ne crois pas que le souhait que j’ai exprimé (une sorte de plan sur la comète, si l’on veut) l’ait choqué ; — au contraire.

Marcel Duchamp à George Heard Hamilton : « [Dada] c’est l’esprit non-conformiste qui a existé dans chaque siècle, à chaque période depuis que l’homme existe. » (cité in Marc Dachy, Dada et dadaïsmes)

\\\\\\\
Ce n’est pas que tu ne puisses pas représenter — dessiner, par exemple — la forme d’une vie, c’est que la vie elle-même est une figure, un dessin, un schéma, un tableau peut-être, une œuvre d’art parfois, une symphonie, une cantate, un poème, un roman ; — tout ce que tu veux. Mais la vie n’est pas un donné. Elle est là, mais pas comme quelque chose se trouve à portée de la main.

Ainsi le sens de la vie est presque redondant parce que la vie est un sens.

(NdlCR, 19-20)

Poster un commentaire

Classé dans Littérature