Archives de Tag: étrangeté

Versions, § 151. Liquidité du langage.

Et puis, Elizabeth Sotomayor avait déclaré : « Nothing is no more and no less than nothing and that is enough », phrase par laquelle je ne crois pas qu’elle s’en prenait à Mies (qui, c’est ce qu’elle avait plusieurs fois laissé entendre, avait été un ami de la famille, et était mort depuis un certain temps déjà, surtout), mais plutôt à une manière de liquidité du langage, si j’ose m’exprimer ainsi, quand la signification glisse entre nos doigts, nous échappe, et se répand partout sans que personne ne puisse plus en être tenu pour responsable. Le langage coule alors littéralement et, avec lui, ces formules toutes faites ou ces innovations terminologiques qui renforcent l’air du temps. Dès lors, ceux qui le parlent, pour peu qu’ils aient parfois pris plaisir à le faire, s’y sentent chaque jour un peu plus étrangers.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Littérature