Archives de Tag: révélation

Journal de Paris (1.3.16)

Dans le rêve que j’ai fait cette nuit, j’observais une star internationale (un genre de multinationale unipersonnelle de l’entertainment) expliquer au bon peuple assemblé en admiration devant lui qu’il fallait sauver la planète. Tout le monde savait, ou (plus exactement) tout le monde aurait pu savoir, qu’il ne se déplaçait qu’en jet privé payé par ce même bon peuple en pâmoison, mais cela n’intéressait personne ; tout le monde voulait se souvenir de ce film dans lequel il était beau, et jeune, et qui les avait fait rêver alors qu’ils étaient encore adolescents (c’était il y a longtemps). Ainsi, rien que pour ses beaux yeux, ils voulurent sauver la planète. Mais au moment de décider par où commencer, il leur fallut admettre qu’ils n’en avaient pas la moindre idée.

\\\\\\\
La question du sens de la vie est la seule question métaphysique : à supporter, à assumer, et à transformer.

Celui qui ne souhaite pas vivre ne révolutionnera jamais rien.

Rien n’est donné. Rien n’est écrit. Rien n’est révélé. Ne t’attends pas à une signification a priori ou a posteriori.

(NdlCR, 24-26)

Poster un commentaire

Classé dans Littérature

Journal de Paris (21.2.16)

Hier soir, sur le boulevard, j’ai cru entendre une voix m’appeler.

\\\\\\\

Peu importe que la question du sens de la vie soit une question ultime ou un problème métaphysique puisque c’est une question que, quoi que je fasse, quelle que soit à proprement parler ma vie, il faut que je (me) pose. Y répondre, c’est une autre affaire. C’est d’ailleurs l’affaire d’une vie.

Y a-t-il autre chose que ma vie, une vie dans laquelle elle se dissout ou dans laquelle il est possible de la convertir ? Ou bien est-ce cela qui nous a toujours déjà précédé ? — Avant ma vie, il y avait la vie.

Il n’y a pas de révélation. — Le nier, ou plutôt l’affirmer, revient à affirmer deux choses. D’une part, qu’il n’y a pas un sens unique pour toutes les vies possibles. D’autre part, qu’il n’y a pas un sens unique pour une vie, c’est-à-dire que la vie ne saurait s’arrêter le lendemain de la révélation, il faut continuer à la vivre. Or la vivre implique la possibilité de la découverte d’un nouveau sens.

4

La vie n’a pas cette forme-là.

(NdlCR, 7-10)

Poster un commentaire

Classé dans Littérature